Français  English 
Voir grandir son projet – Les Mimis
 Français  English 
sois-toi-be-yourself

Voir grandir son projet

25051110

Tags Articles
Accepter de voir grandir son projet. Au premier abord, cela semble évident, mais dans les faits, c'est un véritable défi, je dirais même un travail d'humilité. Il y a 4 ans, ma cuisine s'est transformée en laboratoire. J'assemblais des éléments ( huiles essences, colorants, beurres végétaux...) pour créer ma première base de crème capillaire. En réalité, très peu de gens dans mon entourage savaient ce qui se passait dans ma cuisine le samedi matin.  J'ai gardé mes expériences secrètes pendant 3 ans. Un jour ou l'autre, il fallait bien que je sorte présenter mon "bébé". Dans mon monde, c'était la création du siècle. Maintenant, quelle orientation allait prendre mon projet? Option 1- Me lancer dans la fabrication artisanale Option 2 - En faire un projet commercial et rentable Mon objectif étant d'être financièrement autonome et de me créer un fond de pension très confortable, j'ai donc opté pour l'option no 2. Un matin, alors que j'étais au plus bas de ma forme, j'ai contacté un laboratoire et j'ai décidé de partager ma base de recette dans le but de voir évoluer mon "bébé".  C'était le 3e laboratoire que je rencontrais. J'ai arrêté mon choix sur le labo qui comprenait ce que j'avais en tête, partageait mes valeurs et qui pouvait me guider dans la direction que je voulais emprunter. D'où la nécessité d'établir dès le départ une très bonne communication avec un fournisseur de service.  Lors de ma première rencontre, le plus important était que je me sente écoutée. Plus précis est votre briefing mieux sera le partenariat... et vous sauvez des frais de consultation. Pourquoi avoir choisi une fabrication en laboratoire? 1- N'étant pas chimiste, je devais déléguer à un ou une professionnel(le) du milieu 2-Je souhaitais stabiliser la formulation 3- Je voulais donner de la crédibilité  aux produits Après 8 mois de travail, j'avais enfin mon premier "bébé",  un échantillon de ma crème capillaire parfaitement à mon goût. 493YpDJPV_54PyUoAuKdCmij2frBdDTdLEDCjjQ7DoQ Oui, la crème capillaire correspondait à ce que je recherchais mais allait-elle plaire aux clients potentiels? C'est à partir de là,  que je devais accepter de voir évoluer et adapter mon projet en fonction des besoins du marché et de ma clientèle. Parlons de ma clientèle. Majoritairement composée de femmes, elles ont des enfants aux cheveux crépus, bouclés ou frisés. 1- J'ai fait tester ma crème auprès de 10 copines et j'ai fait réajuster la formulation en fonction de leurs commentaires. 2- J'ai peaufiné un pitch de présentation d'une durée de 10 minutes maximum qui me sert lors de mes rencontres. Comme je souhaite vendre mes produits sur le web (e-commerce),  on m'a vite suggéré de rencontrer John Stokes, partenaire de FounderFuel. Entre des courriels, des tweets et des messages sur linkedin, j'ai pu obtenir mon "15 min meeting" avec lui, dans son bureau situé dans la maison Notman. Je lui avais apporté un échantillon car je savais qu'il avait une fille au cheveux frisés. Lors de ce "15 min meeting", j'apprenais que je ne répondais pas tout à fait aux critères d'une véritable startup. Mais John Stokes m'a aussi mise devant la réalité suivante : "Il existe des tonnes de produits capillaires sur le marché. Vendre une ligne de produits capillaires sur le web ne représente pas un intérêt pour un investisseur." Il m'a tout de même posé la question suivant : Veux-tu faire de l'argent? "Si c'est le cas, tu dois changer ton approche. Les gens veulent du sur mesure." Il m'a présenté à une ingénieure en informatique qui avait le même modèle d'affaires que moi, mais qui lançait une gamme de produits pour la peau. Bref, je suis retournée chez moi avec une drôle d'impression et convaincue que je devais changer mon paradigme : 1- ma façon de voir la communication et 2- le rapport frileux que j'ai avec l'argent. Honnêtement, lorsque Mr Stokes m'a demandé si je désirais faire de l'argent, je ne crois pas qu'il ait entendu ma réponse. Je suis donc retournée à ma table à dessin et cette grosse question en tête. Avec ses multiples définitions, qu'est-ce qu'une startup? Qu'en pensez-vous?  

Older Post Newer Post


Leave a Comment

Please note, comments must be approved before they are published